Récit Sphx

  • Auteur de la discussion DeletedUser1587
  • Date de début

DeletedUser1587

Guest
"Poèmes" totalement en prose.

L'amour est une bête sauvage
Elle te respire, te poursuit
Niche dans ton cœur brisé
Qui part en chasse
A la recherche de baisers et de câlins
Creuse des couloir vide dans ton cœur

Mon amour
Tous veulent te dompter
Moi je ne veux que te servir
Mon amour
Tu nous tiens entre tes dents.

L'amour est une bête sauvage
Elle mord et griffes par plaisir
Nous traine dans son nid d'amour
Et dévore corps et âmes

Mon amour
Tous veulent te dompter
Moi je ne veux que te servir
Mon amour
Tu nous tiens entre tes griffes

Tu tombes du ciel doucement
Comme de la neige tu nous glace
Puis tu devient chaud comme le feu qui nous enivres
Tu poses tes yeux sur nous
ton regard ensorcelle.
Délivre moi, je ne veux que te servir.​

----------------------------------------------------------------------

Un homme sans vie marche dans la forêt
Elle devient si noir a son approche
Les oiseaux ne chantent plus
Quelqu'un a dit:
L'avenir appartient à ceux qui croient en la Beauté de leurs rêves
Pour lui ça n'as pas marcher

Loin toujours plus loin nous courrons a notre perte
Il a trouver la mort
Dans trois heures il sera arrivés
Dans la vallée des maudits

La vue est belle, le ciel est clair
Nous vivons pour mourir
Mais la place des hommes n'ai pas en l'air

Une si belle journée pour une fin de vie
Quel ironie pour un homme qui n'a eu de vie
Les nuages sont chassés
La tempête fait rage
Le tonnerre gronde

N'entends tu pas mon fils?
Ils te parlent haut dans le ciel
Viens, nous te voulons du bien
Viens, nous sommes tes frères

Il marche et quitte toujours tout droit
Derrière lui les oiseaux chantent a nouveau
La forêt revit d'un vert éclatant
Il tombe dans l'oubli.
Tu as rejoins les maudits​

--------------------------------------------------------------------------

Je suis le cavalier tu es le cheval
je suis la clé tu es la serrure
La vie est si délicieuse
Tu gémis, je te fais répéter

Plus profondément, encore et encore
Ô que je suis bien en toi femme
J'ai pas le temps, la chevauchée est courte
Je le regrette.
Je dois aller voir d'autre chevaux
Qui attende d'être monter.
Elles veulent remettre mon cour sur le droit chemin
Un cœur peut il être pure?
Un cœur est dur !

Tu gémis et je te fais répété
Plus profondément, encore et encore
Ô femme que je suis bien en toi.
Après une bourrasque
Une tempête s'est levée
Simplement sans précédent
Il est temps

J'ai pas le temps, la chevauchée est courte
Je le regrette.
Je dois aller voir d'autre chevaux.​

--------------------------------------------------------------------------

Viens avec moi dans mon bateau La tempête arrive
Ou vas tu toute seule a la dérive?
Mais la mer glacée n'a pas de rives.
Qui te tiendras la main si tu pars?

Monte dans mon bateau tout de verre et d'acier
Mon cœur flamboyant réchauffera la glace
Sèche donc tes larmes
Nos corps collés ne feront qu'un

Viens avec moi dans mon bateau
Je te prends tendrement dans mes bras
Pourquoi partir seule a la dérive?
La mer glacée n'a pas de rives
Nos corps collés ne feront qu'un
C'est alors que je te dirais: Je t'aime.​

--------------------------------------------------------------------------

Discussion entre un jeune garçon et la Souffrance

La nuit sous la couette j'ai peur
Le froid m'attrape, et me pétrifie.
Pas de soleil...pas de chaleur
Seulement la nuit et le froid pour me bercer

Dis moi petit homme
Voudrais tu venir avec moi?
Dans mes bras
tu n'aurais pas froid
Dans mes yeux
Ou tu ne verrais que toi
Dans mon cœur
Tu n'entendrais que toi

Souffrance, Ô Souffrance
Si seulement je pouvais être libre
Pourquoi existes tu?
Pourquoi fais tu tant de mal?

Pourquoi ne m'écoutes tu pas petit homme?
Pourquoi ne me regardes tu pas petit homme?
Laisse la flamme de l'enfer réchauffer ton cœur gelé
Pourquoi n'écoutes tu pas mon cœur qui ne bat que pour toi

Souffrance, Ô Souffrance
Laisse moi remonter à la surface
Laisse moi libre de mes pensées
Laisse le jour se lever et la nuit se coucher
Flamme des enfers retourne ici bas

Petit homme....
Je m'en vais, mais reviendrais
Je suis le feu et la glace
Je colle et je brule
Tu ne seras jamais tranquille
Petit homme...​

--------------------------------------------------------------------------

Lettre d'un soldat pour sa bien aimée:

Ne pleure pas ma chérie
Il faut que sois forte
Pour que je puisse continuer à vivre dans ton cœur
Berce les enfants pour moi
Embrasse les pour moi
T'avoir rencontré a été le premier et mon dernier bouleversement
Tu m'appartiens pour toujours
Mais si tu lis cette lettre
c'est que je n'ai pas tenu ma parole
d'homme mais aussi de soldat
C'est que je suis alors tombé parmi mes frères
Pour une juste cause.
Je t'en supplie soit forte et ne pleure pas
Dit aux enfants que papa les aime
Soit fier de moi
Soit fier de nous
Soit fier de notre réussite
Pleure pour mes frères tombés
Mais ne pleure pas pour moi
Tant que tu vivras
Je vivrais dans ton cœur
Je te demande une seule chose
Continue ta vie mais ne m'oublies pas.
Je t'aime, et je t'aimerais toute ma vie
Mon amour, ma princesse, ma déesse
Adieu.

--------------------------------------------------------------------------

Souffrance s'adressant a sa belle:


Je veux que tu me vois
Je veux sentir ton regard sur moi
Je veux que tu ais confiance en moi
je te veux toi

Je veux entendre ta voix
Je veux sentir ton odeur
Je veux que tu me vois
Je veux prendre ton cœur
je veux contrôler ton cœur

Je veux ton énergie
Je veux voir tes douces mains
Je veux ton imagination sans limite
je veux que tu m'appartiennes
Je veux que tu m'applaudisses
Je veux être tout pour toi

Je ne veux que ton corps
Je ne veux que ton amour
Aime moi, Aime moi
Je veux que tu sois mienne
Je veux que tu vives heureuse

N'écoute pas les autres
La Souffrance est douce
Quand elle t'aime​

--------------------------------------------------------------------------

Des nôtres, tu es des nôtres
A Hadès
Nous appartenons tous

Déjà plusieurs jours que j'entends ceci
Pourquoi? pourquoi ai-je mérité ça?
Ô mon amour, sauve moi des ces Enfers

Ô grand seigneur des enfers
Ô toi grand Hadès
Je t'en supplie, je me mets a genoux
Laisse moi quitter cet endroit pétrifiant
Je ne peux soutenir la mort qui me regarde
Je ne peux regarder les morts qui voyagent


Ô mon amour, remporte moi vers la lumière
Ô Orphée, de ta lyre délivre moi
Des tambours résonnent
Des cymbales giflent l’air
De sombres échos
Les morts me touchent
Je ne suis pas à ma place

L’odeur de la mort
Dans l’air noir et immobile
Partout m’envahit

Tous me crient:
Des nôtres
Tu es des nôtres
A Hadès
Nous appartenons tous

Vouée à l'échec sera ta tache Orphée
Hadès ne laisse pas les morts sortir des enfers
Tu n'as pû sauvegarder ta belle
Tu en paieras le sacrilège
Tel est le prix de la mort.

Voila ce poème retrace la descente en enfers d'Orphée qui était venu rechercher sa princesse Eurydice parmi les morts mais qui échoua.
 

Plume

Guest
Coquins ou émouvants, tous parlent à l'âme et au corps, qui toujours, souffrent ou s'émerveillent de concert.

En espérant avoir le plaisir de te lira à nouveau :)
 

DeletedUser1587

Guest
De nouveaux vont surement arrivés.

Mes profs de français aiment, mes amis aime, j'avais envie de vous le faire partager en espérant vous faire aimer ^^
 

DeletedUser1587

Guest
Double post powaa ^^


Je suis la voix de l'oreiller
Je vous ai apporté quelque chose Je l'ai arraché de ma poitrine
je chante jusqu'au levé du jour
je suis une lumière
Ils viennent vers vous dans la nuit
Ils attendent jusqu'à ce que la lune se lève
Ils chantent toute la nuit jusqu'au levé du jour

Les rêves sont des putains
Ils viennent et repartent tous les jours
Libres comme l'air

Nous n'avons aucun contrôle
Ils arrivent et volent vos petites larmes chaudes
ils sont lunatiques à souhait
Magnifiques, ou terribles
Nul ne peut les contrôler

Les rêves sont des putains
ils viennent et repartent tous les jours
Libres comme l'air.

Je suis la voix de l'oreiller
Le berceau de ton lit
Celui qui décide de ta nuit
Je suis ton rêve
Tu m'appartiens.
---------------------------------------------------------------

Ne regarder pas ma photo
Regarder aux alentours
Je suis tout autour
ne venez pas pleurer sur ma tombe
Je suis tous ce qui vous entoure
Je suis le vent
Je suis les étoiles qui brillent dans le ciel
Je suis l'herbe qui pousse sous vos pied
Ne venez pas pleuré sur ma tombe
Moi j'ai perdu la vie
Mais la vie continue

Son sourire édenté
Ma captivé
Cacher sous son voile
Des creux que jadis étaient des yeux
M'ont séduit
La puanteur de ses ossement,m'excite
Tu n'as pas attendu
On c'est mis a jour
Je t'ai toujours appartenu
La mort ma pris

Ne venez pas pleuré sur ma tombe
Je suis si paisible la ou je suis
---------------------------------------------------------------------

L'amour d'un militaire:

Un jeune militaire tomba amoureux d'une jolie jeune femme
Il n'en fut pas moins pour elle qui en tomba éperdument amoureuse.
Ce fut alors un amour fou entre ces deux tourtereaux
Mêlant la passion et l'excitation
Oubliant qu'il était un passionné d'arme a feu et de guerres
Elle lui donna son cœur
Il lui donna sa vie

Un beau jour, une lettre
Malheur sur cette lettre
Disant que ce beau garçon devait partir
L'armée avait besoin de lui
Dans l'effroi et la tristesse
Il quitta le foyer conjugal
Et s'en alla vers son travail

C'est aujourd'hui qu'il doit me quitter
Elle ne cria pas, il se retourna
Elle pleura doucement et tomba dans les bras de son amant
Elle pria chaque jour pour lui
Elle pria chaque jour pour ses camarades
Pour qu'ils le ramènent en vie

Elle lui écrivait chaque jour, chaque nuit
Pleurait chaque jour, chaque nuit
Lui promettait fidélité lui aussi
Et elle l'attendrait toute sa vie s'il le faut

Le jour de son arrivée en France
Ce ne fut que joie et soudainement pleurs...de tristesse
Elle l'aimait plus que tout
Il revint
Encore plus beau et encore plus divin
Couvert de médailles et d'ornement
Bien confortablement installé dans son cercueil de bois

Triste vie pour cette femme, fin heureuse pour cette homme
Qui ne fera souffrir plus personne
-----------------------------------------------------------------

Dans la chaleur de tes bras
Je me suis blotti
Je suis heureuse avec toi
Mais ton regard se porte ailleurs
Loin, toujours plus loin
Tes baisers ne sont plus les mêmes

Mon beau militaire, tu es distrait
je sens que tu veux me dire quelque chose
Mais tu ne sais pas comment me le dire
Tu me souries comme ci de rien n'était
Pour ne pas que je m'inquiète
Mais je le sais, je le sens
Tu vas repartir au loin

Mon cœur s'emballe
Je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose
Je ne veux pas te perdre
Je veux vivre a coté de toi
Je veux mourir a coté de toi
A quoi sert la vie sans toi?
Je t'en prie fait attention

Ton métier est le mal
L'enfer sur terre
J'ai toujours peur de t'entendre...
Sur les listes des morts au combat
Sur la liste des morts pour la patrie
Car sache mon amour, que je t'aime​


--------------------------------------------------------------------


Ils sont venus le matin
Ils ont brulé mon village
Ils ont détruit ma vie
Ils ont tué mon père
Ils ont violé ma mère
Mes sœurs sont mortes
Ou suis je?
Pourquoi suis je ligoté ?
S'il vous plait monsieur, me faites pas de mal
Te faire du mal ?
Pourquoi faire du mal à l'arme la plus meurtrière ?
Tu combattras pour nous
Tu combattras pour vivre
Tu auras une nouvelle famille
Tu seras invincible
Tu seras un Seigneur parmi les hommes
Tu seras un Dieu dans l'univers
Tu ne craindras pas la mort
La peur sera ton alliée
Enfant soldat
Aujourd'hui tu deviens
---------------------------------------------------------------------

Quand on s'est rencontrés,
Tu savais ce qui t'attendais
Je t'ai promis l'amour
Je t'ai promis la paix
Je t'ai promis la belle vie
Je t'ai promis la famille
Maintenant regarde tes enfants grandir
Moi je ne peux tenir mes promesses
Le ciel s'assombrit
Mes yeux se ferment
Je tombe à terre
Je t'ai promis de revenir
Je ne peux tenir ma promesse
Je t'ai promis de combattre pour survivre
Je ne peux tenir ma promesse
Je t'ai promis de ne pas t'oublier
Je t'ai promis de toujours t'aimer
Je t'aimerais toujours
Je ne t'oublierais jamais
Femme, fais-en de même
Promets-moi de vivre une vie meilleure
Promets-moi de prendre soin de nos enfants
Moi je ne peux tenir cette promesse
Je t'aime
Adieu ma princesse.
-------------------------------------------------------------------------

Souffrance, quel travaille

J'ai joué, j'ai tout perdu

Je t'ai trompé, je t'ai perdue

C'est bien mon gars, tu me donnes du travail

Tu l'as perdu, tu vas souffrir​

------------------------------------------------------------------------

Les textes se ressemblent un peu tous, je l'accorde, puis le thème de l'armée revient souvent, ( c'est ma passion l'armée )

Donc voila.
 

jips

Guest
bon, on oublie TW (GT!) et on ouvre une maison d'édition.....:cool:

c'est beau, ça chante
 

DeletedUser1587

Guest
Mouarf, ça n'a aucun rapport en effet avec GT ^^
 
Haut