Faut il autoriser l'eugénisme?

  • Auteur de la discussion DeletedUser28195
  • Date de début

DeletedUser28195

Guest
Bonsoir,

Le précédent week end (les 6 & 7 décembre 2014), une association a animé la France tant sur le plan télévisuel que dans toutes les communes de la France. Vous aurez compris, je parle du Téléthon, géré et animé par l'AFM. Pour ceux qui ne connaissent pas cet évènement, l'AFM est une association d'utilité publique qui a pour but de financer les recherches pour trouver des remèdes contre les maladies génétiques rares (mucoviscidose, myopathie de Duchêne, progéria, maladie des os de verre...), aider les malades dans leur vie de tous les jours (aménager les hôpitaux, aider financièrement à l'acquisition d'un matériel médical personnel...) et de nombreuses autres actions en faveur des malades. Ce week end, l'AFM a lancé l'évènement du Téléthon, un évènement revenant tous les ans, où des appels au don sont faits à travers la France. Beaucoup de personnes se mobilisent pour récolter des dons, y compris les clubs sportifs et les entreprises (j'en oublie sûrement). C'est aussi l'occasion de se rassembler et passer de bons moments ensemble pour une bonne cause.

Beaucoup de personnes se mobilisent également car ils ont des proches qui sont atteints d'une maladie génétique, ou ils pensent à leurs générations futures ou tout simplement pour éradiquer "ces saletés de maladies" de notre planête. En effet, il est impossible de préserver sa famille ou celles de ses proches d'une maladie génétique. La plupart des personnes atteintes d'une maladie génétique ont une espérance de vie courte, ne leur laissant pas le temps de profiter de la vie, d'accomplir leurs rêves, d'aimer leurs proches, de fonder une famille, et encore moins devenir indépendant, sans compter le fait qu'ils soient refoulés par une bonne partie de la société à cause de leur différence à une personne qui n'est pas "génétiquement malade".

BD conseillée: "Quelques jours ensemble", de Montgermont et Alcante, aux éditions Aire libre, a remporté le Prix Littéraire des étudiants. Séquence émotions garanti.



Je profite de cet évènement pour soulever un problème bioéthique que j'ai traité il y a quelques années (quand j'étais intelligente) et j'aimerais avoir votre avis sur la question. La réflexion peut être de très haut vol, j'espère qu'elle restera toutefois accessible à tous, donc n'hésitez pas à développer vos arguments afin que tout le monde comprenne.


Faut il autoriser l'eugénisme?

L'eugénisme est un "ensemble des recherches (biologiques, génétiques) et des pratiques (morales, sociales) qui ont pour but de déterminer les conditions les plus favorables à la procréation de sujets sains et, par là même, d'améliorer la race humaine" (source). Pour atteindre cet objectif, les chercheurs ont la possiblité d'éradiquer la maladie directement en retirant le gène défectueux pour le remplacer par un gène sain (ce que cherche à faire actuellement l'AFM), ou euthanasier les nourissons malades (mais c'est très dur de détecter la maladie à cet âge), ou faire un IVG (interruption volontaire de grossesse), et d'autres solutions que je ne citerai pas afin d'éviter d'enflammer le débat.

Ces solutions proposées paraissent idéales mais ont toutefois des limites qui pourraient nuir profondément la société.

Les limites

Des recherches effectuées par des chercheurs civils peuvent/sont observées par les armées, et donc la manipulation génétique peut tomber entre de mauvaises mains. Comprendre et savoir manipuler le gènes donne accès à un pouvoir illimité sur le corps humain, notamment avoir la capacité de retirer la peur afin de rendre les soldats plus performants lors des combats entre autres (documentaire conseillé: la vie rêvée des rats).

Créer des armes biologiques (transformer des bactéries mortelles) est actuellement enseigné dans certaines formations qui n'ont rien à voir avec leur métier. Si la manipulation génétique était acquise, les élèves auront il accès aussi librement à ces méthodes? Qu'en feront ils?

Il est actuellement possible de créer des "bébés Google", c'est à dire qu'on peut, en sélectionnant le sperme, choisir le sexe de son enfant, sa couleur de cheveux, la couleur de leurs yeux... Jusqu'où peut on aller? Trouvera t'on les limites avant que cette solution nous dépasse?

Il est impossible actuellement de savoir si la manipulation génétique ne va pas avoir des conséquences dégradantes pour les générations futures, ce qui pourrait déplacer la solution, voire l'empirer.

Je n'ai pas d'autres arguments en tête, n'hésitez pas à donner votre opinion sur les limites de l'eugénisme :)


Les avantages

Tout simplement la possibilité de sauver ceux qu'on aime, préserver l'Homme, et permettre à toutes les personnes de pouvoir apporter quelque chose à la société. Si l'eugénisme avait existé, nous n'aurions jamais connu Proust, Dostoïevski ou Beethoven entre autres.



Vous l'aurez compris, l'eugénisme mérite réflexion quant à son intérêt dans la société et peut très vitre se révéler être négatif quand il est mal utilisé ou quand il tombe entre de mauvases mains. La question est donc de savoir si on doit autoriser l'eugénisme ou pas.

Quel est votre avis? A vos claviers! ;)
 

DeletedUser28918

Guest
Je ne pense pas que l'on puisse vraiment contrôler cela, les humains ont toujours cherché à lutter contre la mort, contre la maladie, contre des conditions de vie plus ou moins favorables, l'homme cherchera toujours à avancer technologiquement après certaines choses sont détournés en armes comme tu l'as dit par exemple le cas de la poudre crée à la base pour les feux d'artifice qui a permis les canons,etc bref tous cela pour dire que l'humain par sa nature s'accaparera toujours des technologies afin de les transformer en ce qui permettrait une domination notamment par les armes c'est la nature humaine et cela on ne pourra jamais y remédier à moins qu'on soit tous peace and love mais c'est permis de rêver.
 

DeletedUser28195

Guest
Pardon pour le retard ^^'

Oui c'est clair, l'eugénisme ne fera qu'accentuer les guerres, les absurdités humaines, alors que les recherches étaient faites pour de bonnes choses. On aura toujours une excuse pour renvoyer les responsablités à quelqu'un d'autre, surtout lorsqu'on sait que ce que l'on a fait est interdit ou mauvais.

Le problème, c'est que si on pratique l'eugénisme, on perd dans notre société énormément de personnes, qui ont chacun une manière de penser, une compétence différente, qui pourrait faire avancer la société. Je disais dans mon pavé plus haut que si on avait pratiqué l'eugénisme, on n'aurait jamais connu Beetoven, Cesar, Proust et autres personnages emblématiques de notre Histoire. Que serait devenu la société sans eux? Même sans parler de personnes de haut rang, chaque citoyen ordinaire, anonyme, peut apporter ses connaissances, ses compétences, même infimes à la société. C'est bonne ça que la société évolue, pas uniquement grâce aux politiciens, VIP et grandes gueules. Si on pratique l'eugénisme, on risque de passer à côté d'un potentiel énorme.

Alors faut il sacrifier un potentiel pour préserver la paix, ou doit on prendre le risque de guerres plus cruelles pour les générations futures, pour préserver le potentiel?
 

DeletedUser28918

Guest
A mon avis on devrait perdre un certain potentiel que ça soit intellectuel, culturel, gastronomique et j'en passe pour préserver la paix, bah oui imaginez un français fait mal le couscous c'est la guerre assurée non bref je divague. Ma vision des choses est surement utopiques mais il serait bien de voir une société humaine qui s'arrête à un stade précis technologiquement que les humains ai de quoi vivre convenablement sans vouloir lutter à tous prix contre la mort et avoir l'immortalité soyons honnête l'homme n'arrivera jamais à résoudre cette question. Car si toutes les civilisations sont au même niveau technologique cela je pense pourrait réduire le taux de guerres car peu de moyens de dominer l'autre. La plus part des recherches ont eu un effet pervers notamment la avec l'avancée technologique et l'invention d'ia de plus en plus performante, eh bien le film terminator ne montre qu'un effet pervers possible de ce genre d'inventions donc pour moi la civilisation humaine aurait du s'arrêter à un certain stade technologique et basta et encore mieux si ce stade technologique respecte l'environnement...
 

jon26

Guest
Pardon pour le retard ^^'
Alors faut il sacrifier un potentiel pour préserver la paix, ou doit on prendre le risque de guerres plus cruelles pour les générations futures, pour préserver le potentiel?

ce n'est pas parce que des nouvelles armes grâce à de nouvelles technologies sont inventées, qu'il y'aura plus de guerre cruelles.
le meilleur exemple c'est la guerre froide, les States et les Vladimir n'ont fait que dire "c'est moi qui ai la plus grosse", aucun réel conflit armé n'a eu lieu entre ces 2 là.
et depuis la fondation de diverses organisations (l'ONU la plus connue), les guerres sont de moins en moins importantes et moins en moins nombreuses dans les pays développés.
et pour les autres pays en voie de développement, une fois qu'ils auront atteint une certaine maturité et indépendance (comme la Chine par exemple) vis à vis des autres pays, il n'y aura quasiment plus aucune raison de faire des guerres.
et si les guerres deviennent moindres, plus besoin de "supprimer" la peur des soldats.

Donc pour moi tes 2 premiers arguments concernant les limites sont à rejeter...

Après c'est vrai que pour les autres limites que tu cite, comme le choix génétique de son futur enfant, là ça deviendrai catastrophique pour l'humanité (tout le monde comprend pourquoi j'imagine, la flemme d'argumenter), mais bon ça serait aussi une source de conflit entre couple (et encore on s'en fout un peu comparé au fait que ça pourrait "détruire" l'humanité).

C'est pour moi le seul inconvénient, et même s'il peut être grave en conséquence, je ne pense pas que beaucoup de couples auraient l'idée de "personnaliser" un bébé, du moins s'ils sont assez conscient pour devenir parents...

Pour moi, il est plus important de sauver des vies, et comme l'a dit Golisiane, l'Homme a toujours cherché a lutter contre la mort, les maladies etc. donc pour moi la question est vite répondue
 

DeletedUser29012

Guest
Ca fait longtemps que je regarde un peu tous les débats, mais j'ai une envie de répondre à celui-ci.

Autoriser l'eugénisme, c'est partiellement déjà fait. D'ailleurs, si on suit l'actualité, on peut voir que l'autorité publique cherche à garder l'adjectif "partiellement" (Le clonage est interdit, la césarienne est autorisée), ce qui est une bonne chose pour éviter des débordements. Mais des débordements, il y en a toujours eu, donc pourquoi ne pas tout autoriser mais en réglementant? Le problème est le même, allez dire à Kim Jung Un qu'il ne faut pas s'inspirer de la Guerre des étoiles pour son armée, déjà que pour l'empêcher de rompre la ligne de démarcation coréenne on a du mal ...

Dans ce cas, pour moi, la législation française est très bien faite à ce sujet, même si les débats sur l'euthanasie par exemple sont constants.
 

DeletedUser28195

Guest
ce n'est pas parce que des nouvelles armes grâce à de nouvelles technologies sont inventées, qu'il y'aura plus de guerre cruelles.
le meilleur exemple c'est la guerre froide, les States et les Vladimir n'ont fait que dire "c'est moi qui ai la plus grosse", aucun réel conflit armé n'a eu lieu entre ces 2 là.
et depuis la fondation de diverses organisations (l'ONU la plus connue), les guerres sont de moins en moins importantes et moins en moins nombreuses dans les pays développés.
et pour les autres pays en voie de développement, une fois qu'ils auront atteint une certaine maturité et indépendance (comme la Chine par exemple) vis à vis des autres pays, il n'y aura quasiment plus aucune raison de faire des guerres.
et si les guerres deviennent moindres, plus besoin de "supprimer" la peur des soldats.

Oui c'est sûr qu'aujourd'hui, les dirigeants montent moins facilement sur leurs grands chevaux qu'à l'époque, sûrement parce que l'Homme a passé le cap du "je veux du terrain", ou "mon voisin me fait ch...". Il n'empêche qu'aujourd'hui, il existe encore des pays encore en guerre, ou en conflit pour des raisons religieuses ou diplomatique (et autres), et d'autres dont la paix tient sur un fil à cause de conflits culturels ou historiques. Les raisons conflictuelles changent mais ne disparaissent pas.
Oui, il y a l'ONU et d'autres organisations qui travaillent pour la paix mondiale, mais honnêtement je n'y crois pas trop. Il y aura toujours des tordus, à n'importe quelle échelle sociale, qui tenteront d'une manière ou d'une autre de liquider des gens. C'est sûr que les forces de l'ordre ne disparaitront jamais. Si l'eugénisme est maitrisée par les médecins, il n'est pas impossible que nos ennemis soient génétiquement modifiés, ce qui peut entrainer tout un enchainement plus ou moins réfléchit.


Après c'est vrai que pour les autres limites que tu cite, comme le choix génétique de son futur enfant, là ça deviendrai catastrophique pour l'humanité (tout le monde comprend pourquoi j'imagine, la flemme d'argumenter), mais bon ça serait aussi une source de conflit entre couple (et encore on s'en fout un peu comparé au fait que ça pourrait "détruire" l'humanité).

C'est pour moi le seul inconvénient, et même s'il peut être grave en conséquence, je ne pense pas que beaucoup de couples auraient l'idée de "personnaliser" un bébé, du moins s'ils sont assez conscient pour devenir parents...

En 2000, est né le premier bébé génétiquement modifié, pour être sûr que le bébé n'aura pas la maladie de ses parents. C'est sûr que, pratiqué ainsi, l'eugénisme est une bonne chose.

La Chine a lancé un programme de manipulation génétique afin de créer les individus les plus intelligents, et aux States, les futures mamans peuvent choisir le sexe de leur enfant. Ces personnes ont déjà fait le choix de sélectionner leurs futurs enfants. L'eugénisme depuis sa source est récente, nous n'avons jamais été aussi près du but, mais nous sommes encore trop loin pour arriver à un résultat intéressant.

Pour moi, il est plus important de sauver des vies, et comme l'a dit Golisiane, l'Homme a toujours cherché a lutter contre la mort, les maladies etc. donc pour moi la question est vite répondue

Oui, et le jour où les chercheurs auront maitrisé l'eugénisme, le Gouvernement attribuera une loi sur l'autorisation ou non de l'eugénisme dans notre pays. On sait que de toute manière, il suffit qu'il y ait ne serait ce qu'un seul pays dans le monde qui autorise l'eugénisme positif (les bébés google) et/ou négatif (supprimer les allèles malades), et il sera impossible de contrôler la population face à l'eugénisme, ceux qui voudront ces services iront dans ce pays.

Mais pensez vous que si l'eugénisme est maitrisée médicalement et démocratisée, la société ira mieux?

Ca fait longtemps que je regarde un peu tous les débats, mais j'ai une envie de répondre à celui-ci.

Bienvenue, je suis ravie que ce débat te plaise :)

Autoriser l'eugénisme, c'est partiellement déjà fait. D'ailleurs, si on suit l'actualité, on peut voir que l'autorité publique cherche à garder l'adjectif "partiellement" (Le clonage est interdit, la césarienne est autorisée), ce qui est une bonne chose pour éviter des débordements. Mais des débordements, il y en a toujours eu, donc pourquoi ne pas tout autoriser mais en réglementant? Le problème est le même, allez dire à Kim Jung Un qu'il ne faut pas s'inspirer de la Guerre des étoiles pour son armée, déjà que pour l'empêcher de rompre la ligne de démarcation coréenne on a du mal ...

Dans ce cas, pour moi, la législation française est très bien faite à ce sujet, même si les débats sur l'euthanasie par exemple sont constants.

Ta question (que j'ai mis en gras) peut être une solution à la question que j'ai posé plus haut.

En fait, en y réfléchissant bien, on découvre que l'eugénisme est confrontée à plusieurs limites, ou plutôt complête d'autres problèmes éthique concernant des manipulations médicales (l'euthanasie, la GPA, le don d'organes...) qui sont réalisables, mais qui peuvent changer très profondément la société, et dont on peut perdre très facilement le contrôle. Si on touche légalement à une seule manipulation médicale, on impacte plus ou moins les autres. C'est ce qui fait que la bioéthique (dont l'eugénisme fait partie) est complexe à traiter.
 

DeletedUser28918

Guest
Pour en revenir à la question soulever par Juv4 concernant la règlementation concernant les débordements, rappelons nous nos cours d'histoire de collège concernant les dissections de cadavres et la position de l'Eglise dessus, l'église était formellement contre c'était interdit, et pourtant grands nombre de savants et ont bravé cet interdit heureusement pour nous car sinon la médecine n'en serait peut-être pas la aujourd'hui. Les débordements peuvent être bénéfique comme négatifs et les interdits ont toujours causés généralement plus de mal que de bien c'est une situation compliquée et je ne pense pas qu'il n'y ai de solution miracle à part si toutes les personnes avaient de bons mobiles mais la ce serait bisounours land donc une utopie...
 
Haut