Compétition - Remleroi VS Treunsty

Eäron Valil

<font color="#2E4EB7">Scribe Copiste</font>
Battle de la compétition, plus de détails ici et
Thème : Entrer dans les pensées d'un personnage et nous faire suivre le cours de ses pensées, de ses émotions
N° de rencontre : 10
Participants : Remleroi VS Treunsty
Arbitre : Gandalflerouge
Taille : Maximum de 15 000 caractères
Contrainte respectée.

Personne ne savait ce qu'il c'était passé, mais surtout pourquoi ça c'était passé. Peu de gens avaient vraiment vu la scène, beaucoup plus l'avait entendu. La police était déjà sur place, interrogeant les personnes qui n'avaient pas eu la force de quitter la scène d'horreur, qui hurlaient ou pleuraient, toutes dans les bras les unes des autres.

Maxime fut réveillé par le bruit des oiseaux qui chantonnait pour célébrer l'arrivée du soleil. Il tourna doucement la tête vers le réveil, vit qu'il était seulement cinq heures du matin, soupira longuement et essaya de se rendormir. Après avoir maudit les oiseaux et leur chants, il se leva et se rendit compte qu'il était habillé.

Il se rappela qu'il avait été à une soirée, chez Julien et il avait bu, il en était sur, le seul souvenir de la soirée étant les toilettes. Vodka, Whisky, Bière, Picon, Ricard, seul dieu s'en souvenait. Il fît le tour de la maison, cherchant désespérément quel que chose, s'en se souvenir de ce que c'était. Il bu de l'eau, 5 fois, dans 5 verres différents ne sachant même pas où ils les posaient. Sa capacité de réflexion s'éclaircit, il alla vers la Salle de Bains où il se met la tête sous le robinet durant 10 bonnes minutes.

Il décida ensuite de prendre une douche, parce qu'il n'était pas encore dans un état propice à aller en cours mais aussi pour enlever l'odeur de l'alcool qui lui donner encore envie de vomir, en parlant de vomit, es-ce bien une odeur d'alcool*? Maxime ne voulut pas le savoir, mit ses fringues dans le lavabo et prit sa douche ou du moins rentra dans la douche, avant de s'endormir. Il se réveilla 5 minutes plus tard, alluma l'eau à tâtons, en gémissant de la couleur qui amplifier son corps. L'eau lui fît du bien, la chaleur calmant son mal de crâne, typique des soirées à son âge, mais elle réveilla aussi ses muscles engourdis et fatigués de la vielle. Il se rappela maintenant d'avoir danser cette nuit, avec une fille, ou plutôt des filles. Leurs prénoms étaient perdus dans sa mémoire, en tout cas plus que leurs poitrines...

Il sortit de la douche, s'habilla avec une caleçon rouge enfila un jean avec sa ceinture blanche et une chemise bleu océan, dont il laissa ouvert les 2 premiers boutons. Il regarda de ses yeux bleu dans la glace pour apercevoir la ceinture de son père, noir, tachée de sang, plus ou moins frais.

Maxime était un jeune lycéen de 17 ans, qui vivait chez ses parents pour une durée indéterminée, plus pour maintenir sa mère en vie qui par envie personnel. Il était le fils unique d'un père alcoolique vendeur de drogue qui battait sa femme et d'une pauvre fille qui n'avait pas fait le bon choix, c'était même plutôt loin du prince charmant.

Il se regarda dans le miroir, les yeux cernés par ses pires cauchemars, il se sentit mal, sa tête tourna, il eu envie de vomir et un grand vertige. Il vomit finalement dans le lavabo en dessous du miroir, réprimant un dégoût. Il nettoya le lavabo et ses mains, avant de prendre 2 cachets contre les vomissements qui n'eurent pas le temps de faire effet, car il retourna vomir en se voyant dans le mirroir. Il resta dans la salle de bains pour se coiffer, faisant des pics avec ses courts cheveux blonds. C'était ça une partie de sa vie, lutter pour ne pas quitter la maison, pour la vie de sa mère, vomissement et vertiges réguliers, prise de cachets. Tout ça ne pourrai pas durer encore longtemps.

Il soupira longuement, puis alla mettre ses chaussures, dans un état semi endormit pour ce rendre au lycée. Aujourd'hui il avait une journée plutôt tranquille, qui devrait normalement ce déroulé sans accroc. Il sortit de la maison, il faisait frais, même voir froid, il eu un frisson à cause du vent glacial qui lui traversa les os. Il ne voulu pas chercher une veste ou même un pull, il marcha donc jusqu'à la station de bus, traînant les pieds, soupirant de sa vie de misère...

Le bus s'arrêta à la station 10 minutes en retard, n'ouvrit que les portes arrière, laissant le jeune homme sur le bas-coté. Maxime se mit donc à marcher jusqu'au lycée, en maudissant autant que possible le chauffeur de bus, priant même pour qu'il est un accident.

Il arriva en cours de sport avec 1 heure de retard, rentra dans les vestiaires, se changea, répondit aux 50 personnes qui lui demander la raison de son retard. Il leur expliqua l'histoire du bus, à regret, 2 heures plus tard, tout le lycée ce moquer de lui. Il ne pouvait pas tourner la tête sans entendre quel qu'un raconter son aventure du matin. De dos, il vit son pote Pierre, entrain d'embrasser une fille. Il s'approcha pour vers qui était donc la donzelle.

Il ne fit pas 2 pas sans que précipitamment plus de 10 personnes lui demandèrent de raconter a nouveau l'histoire du bus. Il regretta le fait de les envoyer balader, car il vit, sa petite amie, dans les bras de son meilleur pote. Son meilleur pote, une bonne couverture pour s'approcher d’Éva. Il fut pris de fureur, il emmena Pierre au milieu d'un couloir vide, pendant que celui ci bafouiller des explications débiles.

Il sortit le revolver qui était dans son sac, le pointa sur Pierre, droit entre les 2 yeux. La voix lointaine d’Éva lui demanda de poser l'arme, de ne pas faire une bêtise qu'il regretterai... Après avoir pensé durant 5 minutes à sa journée et à sa vie, il détourna le revolver, le mit dans sa bouche et ce fit sauter la cervelle, sans aucune hésitation.

Ce matin je suis serein, au calme, la douce mélodie de la nature m'encadre, sans être préoccupé, quel délice… Ne se soucier de rien, je compte bien le savourer ce petit instant de plaisir.


Je me suis rendormi, sans m'en apercevoir, je jette un coup d’œil à ma montre, 11h… J'ai l'impression d'avoir dormi une éternité c'est bien moi ça.


Je me lève et, tout à coup, la chaleur et des battements rapides, oui, un frisson d'amour parcourt mon corps... Cette rencontre hier, c'était fabuleux. Je me souviens lentement de cette soirée qui m'avait tant marquée… Au code pour mon permis, dans la salle, une fille m'est apparue. J'étais sur mon petit nuage dans mon canapé à regarder one pièce, c'était une belle soirée qui m'avait remonté le moral, alors que de jour en jour je sombrais dans l'obscurité et la dépression, mais hier, cette lumière est passée nette dans mon cœur et l'a ravivé…

Le sourire s'affiche sur mon visage, oui, aujourd'hui je suis motivé : je vais bien me laver, me raser, me coiffer, choisir une belle tenue convenable et je vais aller au code. A la séance de 18h-20h ce soir, elle sera sans doute là, je l’espère. Mais avant ceci, j'ai mon jogging journalier à effectuer.


Me revisionner sont regard, son étreinte charnelle. Quelle majestueuse idée que la beauté d'une femme... La sienne était plus exquise que la moyenne. Son regard félin me faisait pâlir, quand elle avait rattaché ses cheveux, sa poitrine dessinée était aussi saisissante. Oui, sa beauté était plus que mirobolante...


Ma dépression au placard, aujourd'hui je compte bien être joyeux, afficher un sourire à ma vie! Je saisis mon xperia et j'appelle ma meilleure amie, lui raconter ce qui m'est arrivé, elle risque d'être contente pour moi car je sais que pour elle, me voir sombrer la rendait triste, c'est pour cela que je comptais l'appeler pour lui donner de bonnes nouvelles de ma part.


Voilà, appel terminé. Ma joie devient plus forte au fur et à mesure que les heures passent, je m'aperçois que l'heure propice arrive bientôt. Là je vais respirer un peu dehors, me défouler, je pars faire mon footing habituel, on dit qu'on court pour chasser toutes idées de sa tête, moi c'est l'alimentation de ces pensées qui me nourris de courage pour finir mon marathon jusqu'au bout. Son regard, on peut presque dire qu'il hante ma conscience, si fragile soit-elle..


Essoufflé, je m’arrête de courir volontairement, je marche pour récupérer un peu, je suis à dix, quinze mètres de chez moi, je franchis mon portail puis la porte d'entrée, je dépose mes clés et je monte me doucher, me préparer.


En réalité, je me voilais la face, pour ne pas désespérer… Je suis l'homme le plus timide du monde, par conséquent il m’était impossible de l'aborder, ce serait à elle de l'entreprendre, mais je n'étais pas confiant sur ce point... Je me pose sur le canapé et je réfléchis, comme toujours, je pense à tout… Toutes les alternatives, comment s’accaparer de cette chance, tel était le secret de ma réussite. Ma conscience avait peur de l'inconnu, et de la méchanceté humaine, cette banalité à refouler les gens, sans aucune compassion, devant toute une scène de spectateurs, cela fait peur, et mal… Je ne le supporterai probablement pas, non, en fait, je ne le supporterai pas, c'est une certitude.


Je recommence à m’immerger de pensées négatives, ce n'est pas vivable, pourrait-elle tout changer ? Est-ce qu'elle m'aime ? Ou éprouve-t-elle, ne serait-ce qu’une envie, une quelconque attirance pour moi... Pourrait-elle éclairer mon cœur ? Qui, durant tant d'années passées, avait sombré dans l'obscurité la plus ténébreuse qu'il soit, ce n'est pas de la méchanceté qui émanait de ma conscience, mais une sensation invivable… Pire que tout autre sentiment, la sensation de ne pouvoir rien réussir… Cela me fait tellement peur, que je fais parfois des insomnies…


Non, ça suffit, ne pense plus. Je regarde ma montre, je me repasse cette scène de l'autre jour, mon cœur qui palpitait comme jamais, son regard… Oui, cette flamme s'accroît en moi, je me dois de la revoir, je ne veux pas me séparer de sa beauté sans égale.


Penser à sa bouche… Mes doigts scrutant ses lèvres… Avec douceur et amour, l'amour que je t'apporterai, n'aurait de limite que dans la mort... Et même, là-bas je défierai Dante pour t'avoir à mes côtés, je ne te connais pas par cœur, mais je sais qui tu es. Je me souviens, on était dans le même collège. Aujourd'hui, le temps est passé, nous avons tous grandis, et tous vécu d’innombrables péripéties, mais je sais que tu n'es pas une fille mauvaise. Je sais que tu dois être quelqu'un de formidable, de charmante, la fille parfaite, celle qu'il me faut. Je réfléchis toujours, encore et encore, maintenant cela doit cesser, je pars à mon rendez-vous, le code, bien motivé, et impatient de redécouvrir cette lumière.


Sondant les environs, elle n'est pas encore arrivée, je stresse quelque peu. Assis dans la salle, j'attends, je m'impatiente de la voir, des gens défilent, mais pas elle. Les minutes passent, je scrute le cadran de ma montre, il reste seulement cinq petite minutes avant que la série ne commence. Puis, soudain, un moteur de scooter se fait retentir dehors, c'est elle, elle est venue !


Elle s’assied à deux sièges de moi, de façon à ce que l'on puisse se regarder, un petit sourire au coin de ses lèvres... Mon corps frissonne, elle m'a souri... Dans ma tête c'est l'orgie. Je suis tellement euphorique, la joie prend le contrôle de mon corps, je le lui rends de suite.


Le moteur en route, la série du code se met en marche, mais il m'est difficile de suivre... Durant toute la séance, nos regards langoureux se sont longuement croisés. Je m'extrais de cet espace-temps, je me fiche de ces gens qui m'entourent, mon seul désir est de l'aimer.


Arrive la fin de ces deux séances, je quitte le bâtiment… Je ne pourrai jamais l'aborder de toute façon, ma timidité m'en empêche… Je me prépare à rentrer chez moi, une boule à l'estomac, seulement, dans cette élan, j'entraperçois une voix, douce et mélodieuse qui m'appelle, mon corps se fige, terrorisé de peur, j'imagine tout un tas de scénario. Je me retourne, elle est là, sa silhouette dressée devant le soleil, tel un ange. Elle me sourit, me parle, s'intéresse à moi. Nous discutons de tout et de rien, de ce qu'elle devient, ce qu'elle veut réaliser, je bois ces paroles avec délectation, je me perds dans son regard, sa bouche, ses yeux fascinés. Tant de passion, je comprends à présent, ce qu'est le désir absolu…


Mais elle doit déjà s'en aller, elle démarre son scooter et me dit qu'elle doit partir, et là, mon cœur se met à battre plus fort. Je dois le lui demander. Aller parle ! J'ose lui demander son numéro de téléphone… Elle me sourit, ce qui me fait frissonner, et me le donne… Je suis conquis. J'espère qu'elle aussi. Cette histoire n'est pas encore finie...

Code pour voter :

HTML:
[COLOR="DarkRed"]Création N°[size=12]1[/size][/COLOR]
[COLOR="DarkOrange"]Je mets la note de : [size=12]...[/size]/20[/COLOR]
[COLOR="Blue"]Commentaires :[/COLOR]

[COLOR="DarkRed"]Création N°[size=12]2[/size][/COLOR]
[COLOR="DarkOrange"]Je mets la note de : [size=12]...[/size]/20[/COLOR]
[COLOR="Blue"]Commentaires :[/COLOR]
 

remleroi6470

Guest
Bonjour à tous,

Je n'es pas encore pris le temps de lire le texte de mon adversaire, mais je m'excuse d'avance au près de vous, mon texte est simplement bâclé, le rendu est horrible, je m'excuses d'avance. Bien sur bonne chance a mon adversaire qui part avec une avance.

Votez quand même bandes d'infame qui confirme mon post !

Gl and HF
 

Kissifrott

<font color="#2E4EB7">Érudit diplômé</font>
Création N°1
Je mets la note de : 10/20
Commentaires : Des fautes de styles récurrentes, quelques fautes d’inadvertances, une histoire un peu plan-plan, une fin un peu glauque que rehausse un peu le tout. Par contre, un thème pas vraiment respecté à mon sens, je m'attendais à un texte mettant en scène de façon beaucoup plus poussé les émotions. Ah, et les chiffres numériques à éviter. La moyenne parce que le texte est rendu et que ça fait plaisir une vraie battle, même si le travail est un peu précipité.

Création N°2
Je mets la note de : 13/20
Commentaires : Pas fan de l'histoire, comme des histoires d'amour en général. La première moitié du texte est banale (jusqu'au "En réalité"). La transition entre les deux moitié n'est pas super bien faite, mais ça devait être difficile à gérer. Des tournures de phrases très étranges, avec des métaphores étranges aussi. Peu de fautes. Un vocabulaire pas toujours approprié à l'ambiance dégagé par le texte. La deuxième partie du texte est mieux, car plus dans le sujet à mon avis, on a une véritable intériorisation des sentiments qui est pas mal rendu. Après, le texte est trop hétérogène à mon goût.Et le thème reste effleuré à mon avis.

Conclusion :

J'aimerais souligner que le thème ne devait pas être évident à traité pour que les deux textes fassent le simple choix de faire une narration à la première personne du singulier pour traiter le sujet. Du coup, ça ne marque pas assez le thème donné. Si on nous le cache, impossible de le retrouver par déduction. Par conséquent, ça s'égare dans des histoires un peu bateau pas forcément tip top. Peut-être fallait-il faire un choix plus osé avec une narration à la troisième personne pour ensuite plonger dans les pensées d'une personnage tel un explorateur ? Je le voyais plus comme ça.
 

-EnJoy-

Moine
Création N°1

Je mets la note de : 13/20

Commentaires : Il y a des fautes d'orthographes évidentes... Mais en gros, j'espèrais plus ressentir les émotions du personnages plutôt que de savoir son quotidien. Malgré tout, une fin renversante :) Bravo!!


Création N°2

Je mets la note de : 15/20

Commentaires : J'ai beaucoup apprécier ce texte, malgré l'histoire d'amour à la hollywood lol. Mais bon pour ce thème, c'est un excellent sujet. J'ai ressentit les émotions du personnages du début à la fin, ce qui va avec le thème. Je crois que l'auteur a bien choisit son vocabulaire, bravo!!! :)

Bravo aux deux auteurs, ce thème n'était pas évident!
 

yethx1

Guest
Création N°1
Je mets la note de : 12/20
Commentaires :Ce récit a beaucoup de fautes d'écriture , une mise en page correct malgré quand meme quelque répétitions . Sinon l'histoire est pas mal .


Création N°2
Je mets la note de : 15/20
Commentaires :Il ya moins de fautes d'écriture par rapport a la création N°1 , en revanche l'histoire est bien cherché est assez bien organisé et comme dans la création N°1 il ya quelques répétitons .
 

LaTomateTueuse

Guest
Création N°1
Je mets la note de : 12/20
Commentaires : Je ne vais pas revenir sur les fautes récurrentes qui gâchent un peu la lecture. Par contre, j'aimerais bien savoir où Kissifrott voit de la première personne du singulier dans ce texte. ;) Ou alors, j'ai mal compris son message. ^^ Pour revenir à l'histoire, seule la fin est en rapport avec le sujet. Décidément, mon vote ne sera guère différent du reste, vu qu'effectivement, le thème du sujet est faussement facile : pour vraiment faire vivre un personnage, c'est un art assez malaisé. Bref, au final, tu ne t'en sors pas trop mal, surtout en 15.000 caractères (bah oui, parce que les émotions d'un être humain, ça ne se résume pas à un si court texte :-/ )

Création N°2
Je mets la note de : 13/20
Commentaires : Je mets un point de plus car à mon sens, le thème est respecté dès le début (les sentiments du personnage transparaissent. Après, je ne suis pas une fan des histoires d'amour. :)

Encore une fois, bravo à vous deux. :)
 

ljd4

Guest
Création N°1
Je mets la note de : 13/20
Commentaires : Je suis d'accord avec les autres commentaires, les sentiments du personnage ne sont pas assez bien décrit, ce sont plus ses actions qui nous sont présentés. J'ai bien aimé la fin puisque je la trouve originale, surprenante même. Il y avait quelques répétitions, surtout au début.

Création N°2
Je mets la note de : 14/20
Commentaires :Je trouve que le thème est bien respecté, j'ai vraiment eu l'impression de savoir ce que ressentait le personnage du début à la fin. Par contre, je suis également pas très fan des histoires d'amour :p . J'ai trouvé que le texte se lisait bien.

Bref, bravo aux deux auteurs, ce n'est pas toujours facile de décrire certaines émotions ou sentiments.
 

aunoro

Guest
Un flash sans photo

Création N°1
Je mets la note de 8 : .../20
Commentaires
On demandait d'exprimer des pensées et non de décrire le réveil d'un golum -l'auteur s'est trompé de sujet
A la fureur du mal mourir je préfère les paillettes de la joie de vivre et l'impatience de redécouvrir cette lumière". :


Création N°2
Je mets la note de 15: .../20
Commentaires
On marche...on sourit..on revit des vécus...et on à envie d'une suite:
 
Dernière édition par un modérateur:

NameriF

Guest
Je sais que vous attendiez mes votes avec impatience donc me voilà enfin ! :p



Création N°1
Je mets la note de : 12/20
Commentaires : Tout d'abord, j'aime bien l'idée de ce genre de personnage, c'est souvent écrit mais ça peut faire quelque chose de bien ! Sauf que là tu es trop parti dans les clichés : fils fêtard, rebelle et suicidaire, père alcoolique et violent, mère surement dépressive et surement accro au chocolat, journée de merde, le meilleur pote est un gros *** ^^ Enfin voilà, l'effet est amplifié mais trop à mon goût. Ensuite beaucoup de fautes de syntaxe, orthographe... Je ne le répèterai jamais assez mais vive le correcteur orthographique ! (Et qu'on ne me parle pas d'Open Office x) Une fin brut comme on les aime (même si faut avouer que c'était légèrement prévisible :D ) et j'aime l'idée de la recoupe avec le début !
Bref, idée à approfondir, dommage pour les fautes, ça t'a coûté deux points :p


Création N°2
Je mets la note de : 14/20
Commentaires : J'aime ce texte ! Enfin suivre quelqu'un de "normal", c'est plus ce genre de choses que j'aurais écrit si j'avais eu le sujet^^ Une histoire bien construite, même si je trouve les paragraphes trop petit et parfois cucul la praline :D Des erreurs de syntaxe aussi, même s'il y a de belles métaphores (2 paragraphes avec l'amour comme "aliment" il me semble).
Info ou intox, autobiographie ou pur invention, dans tous les cas ça sent le vécu !
 

Raist 024

Guest
Deux beaux textes mais dommage pour vous, je viens de lire une battle tellement magnifique que ça va se sentir sur les notes. J'ai lu pas mal de commentaires faisant état de fautes d'orthographe, je n'y ai pas fait attention (la flemme) et ça ne m'a pas dérangé, donc je ne les prends pas en compte dans ma notation.

Création N°1
Je mets la note de : 12/20
Commentaires : Joli texte mais tu aurais pu/du nous transmettre plus de sentiments encore de ton personnage.

Création N°2
Je mets la note de : 11/20
Commentaires : Même si le cliché Hollywoodien collait parfaitement bien au thème, la fait que tu t'en sois servi démontre un manque terrible de créativité...
 
Création N°1
Je mets la note de : 13/20
Commentaires : j'ai bien aimé dans l'ensemble mais je m'attendais à ce que tu sois dans la tête du personnage,pas que tu sois un narrateur extérieur... rien que pour ça j'ai baissé ma note. ensuite j'ai trouvé la fin très courte et c'est bien dommage tu aurais du faire durer le moment ou il hésite :)
et j'ai pas capter l'histoire du bus.. bonne histoire dans l'ensemble mais quelques incohérances...


Création N°2
Je mets la note de : 16/20
Commentaires : 16 car je n'aime pas trop les histoire romantique mais que je le trouve super bien écrit, les moments ne sont pas trop long et j'allais commencer à m'ennuyer vers la fin, donc il a pille la bonne longueur.
Mais c'est pile ce genre d'hisoitre que je n'aime pas, c'est bie ndommage car je pense que je t'aurais mis de très beau points.
 
Dernière édition:

Okami-san

Guest
Création N°1
Je mets la note de : 13/20
Commentaires : Pas mal de fautes qui gène la lecture. Néanmoins je préfère ce texte-ci, l'histoire est assez inattendue sur un sujet comme celui-ci.

Création N°2
Je mets la note de : 12/20
Commentaires : Histoire d'amour un peu trop plan plan :/ J'aurai préféré plus d'originalité. Je te met moins que le précédente mais j'apprécie le fait qu'il y ai moins de fautes.
 

Eäron Valil

<font color="#2E4EB7">Scribe Copiste</font>
Bonsoir !
Ici aussi, nous n'avons que deux points entre les deux participants ! Certes les notes sont plus basses mais chapeau à vous deux !
Treunsty est le vainqueur avec 13,8 points contre Remleroi avec 11,8.
Félicitations, en espérant que la suite ne sera que meilleure !
Bonne soirée.
 

DeadManIII

Palefrenier
Création N°1
Je mets la note de : 13/20
Commentaires : Pour moi, il y a beaucoup de fautes d' orthographe. Sinon, l'histoire est assez bien.

Création N°2
Je mets la note de : 15 /20
Commentaires :Bon il y aussi des fautes d'orthographes et des répétitions. J'ai préféré cette création.